Reconstruction mammaire par lipomodelage

La reconstruction mammaire par lipomodelage est une intervention liée à la Reconstruction mammaire après cancer du sein.

L’injection de graisse est une alternative intéressante pour la reconstruction mammaire. Cette technique autologue (greffe de tissu d’un individu sur lui même) consiste à prélever de la graisse (abdomen, hanche, cuisse) et à la réinjectée dans le sein. Il s’agit d’une véritable greffe de graisse dont une partie variable va se résorber (30 à 40 %).

Principes du lipomodelage dans la reconstruction des seins

Le volume mammaire est obtenu est fonction de la quantité et du taux de prise de graisse réinjectée. Une des limites de cette technique est par conséquent la quantité de graisse disponible. Ainsi le lipomodelage n’est pas  destiné aux femmes très minces et ne permet pas d’obtenir des volumes mammaires très importants.

Le lipomodelage est souvent associé à un lambeau de grand dorsal qui apporte un volume supplémentaire ou parfois en complément d’un implant mammaire.

Utilisée seul, le lipomodelage nécessite plusieurs temps opératoires (3 en moyenne) pour obtenir un volume satisfaisant. Il est possible d’optimiser la quantité et le pourcentage de prise de la graisse injectée par un système d’expansion des tissus cutanés. Ce dispositif est constitué d’une une mini pompe reliée à une coque externe dans laquelle règne une dépression permettant une traction indolore des tissus du thorax. L’ensemble est  porté dans un soutient gorge tous les jours (système BRAVA AFT)

Déroulement de l’intervention

Le lipomodelage est une intervention réalisée sous anesthésie générale en ambulatoire ou en courte hospitalisation de 24h. Hormis quelques sensations comparables à d’importantes courbatures au niveau des sites de prélèvement de la graisse, cette intervention est peu douloureuse et permet la reprise rapide des activités personnelles et professionnelles.

Résultats de la reconstruction mammaire par lipomodelage

Le lipomodelage donne un résultat très naturel, stable dans le temps et évite les réinterventions à distance pour changer d’implant. En outre, il permet une amélioration de la silhouette par prélèvement (lipoaspiration) des zones de surcharge graisseuse.

Complications liées à l’intervention

Bien que rares il ne faut pas méconnaitre les complications liées à l’anesthésie générale, les risques d’infections, d’hématome, de nécrose graisseuse (cystéatonécrose), d’insuffisance de résultat, de dépression et d’irrégularités possibles au niveau des sites de prélèvement de graisse.

Enfin, l’adhésion au protocole de surveillance radiologique du sein reconstruit par lipomodelage est indispensable pour envisager cette intervention.

Les autres techniques de reconstruction mammaire

 

Les informations données ici par le docteur Lasserre ne peuvent en aucun cas se substituer à une consultation auprès d’un chirurgien qualifié qui pourra vous donner des informations claires, complètes et pourra répondre à toutes vos questions.

Mise à jour février 2012